IAAF logo () © Copyright
Press Release

IAAF response to false claims made by athlete regarding DSD Treatment

While we have not seen the full open letter from French athletes, as reported by AFP today, we feel compelled to respond to this story in the strongest terms.

The IAAF does not advise, nor has it ever advised, an athlete on a preferred treatment route. The IAAF encourages relevant athletes to seek independent, medical advice and will, if requested, provide athletes with information on independent experts and reference centre specialists.

The IAAF has never forced any athlete affected by its regulations to undergo surgery, nor paid for any of their treatment. It has in some cases paid for the medical investigation and diagnosis of the athlete by an independent medical centre so the athlete is fully aware of her condition.

Regarding the Ugandan athlete, Annet Negesa, interviewed in the ARD documentary, the IAAF strongly denies any suggestion that the IAAF or Dr. Stephane Bermon was involved in her treatment or recommended any course of treatment to her.

Furthermore, contrary to the athlete’s interview in the ARD documentary, Dr. Bermon has never met the athlete in question and was not at either the consultation in Nice nor the surgery she speaks of in Uganda. We have made efforts to reach the athlete, through the Ugandan Athletics Federation, to understand why these false statements have been made but have so far been unable to reach her. Dr. Bermon, with IAAF support, is seeking advice on his legal rights and remedies to protect his reputation from false attack.

IAAF

 

Réponse de l'IAAF aux fausses déclarations de l'athlète concernant le traitement des DSD

Bien que nous n’ayons pas consulté la lettre ouverte complète faite par les athlètes français, lettre évoquée dans l’article de l’AFP d’aujourd’hui, nous nous sentons obligés d’apporter une réponse avec la plus grande fermeté.

L’IAAF ne conseille pas, et n’a jamais conseillé, un athlète quant à un traitement à privilégier. L’IAAF encourage les athlètes concernés à consulter un médecin indépendant et leur fournira, sur demande, des informations sur les experts indépendants et les spécialistes des centres de référence.

L’IAAF n’a jamais forcé un athlète visé par ses règlements à subir une intervention chirurgicale, ni payé pour aucun de ses traitements. Dans certains cas, elle a couvert les frais d’examen médical et de diagnostic de l’athlète par un centre médical indépendant afin que ce dernier soit pleinement au courant de sa situation.

À propos de l’athlète ougandaise Annet Negesa, interviewée dans le documentaire de la chaîne ARD, l’IAAF rejette fermement toute affirmation selon laquelle l’IAAF ou le docteur Bermon aurait été impliqué dans son traitement ou lui en aurait recommandé un.

De plus, contrairement aux affirmations contenues dans l’interview de l’athlète dans le documentaire de l’ARD, le docteur Bermon n’a jamais rencontré l’athlète en question et n’a assisté ni à la consultation à Nice ni à l’opération en Ouganda qu’évoque cette dernière. Nous avons entrepris des démarches pour joindre l’athlète par l’intermédiaire de la Fédération ougandaise d’athlétisme, afin de comprendre pourquoi ces fausses déclarations ont été faites. Jusqu’à maintenant nous n’avons pas été en mesure de la joindre. Le docteur Bermon, avec le soutien de l’IAAF, cherche à obtenir des conseils sur ses droits et recours en justice pour protéger sa réputation des fausses attaques.

IAAF